Le fer & le feu.

La maîtrise de ces éléments donne naissance au fil du temps à des oeuvres utilitaires artisanales.

Notre Musée vous présente une collection d'objets rares, témoins de l'ingéniosité de l'homme à travers les siècles.

Nous vous souhaitons une agréable visite et nous vous remercions de votre présence sur notre site !

Vidéo & diaporama

Une vidéo qui vous révèle l'Aubrac et le travail de notre forgeron dans une ambiance féerique !
A voir également sur notre chaîne Youtube


Des photos "maison" pour une visite virtuelle.
En attendant d'avoir le plaisir de vous accueillir à Laguiole !

Musée du couteau Laguiole, outils et objets d'autrefois

Musée du Laguiole

Cliquer pour agrandir

Musée du couteau Laguiole, outils et objets d'autrefois

Musée du Laguiole

Cliquer pour agrandir

Musée du couteau Laguiole, outils et objets d'autrefois

Musée du Laguiole

Cliquer pour agrandir

Musée du couteau Laguiole, outils et objets d'autrefois

Musée du Laguiole

Cliquer pour agrandir

Musée du couteau Laguiole, gouges et outils de travail du bois

Musée du Laguiole

Cliquer pour agrandir

Musée du couteau Laguiole, ménagère Laguiole

Musée du Laguiole

Cliquer pour agrandir

Musée du couteau Laguiole, outils de mesure et compas d'autrefois

Musée du Laguiole

Cliquer pour agrandir

Musée du couteaux Laguiole, premiers couteaux Laguiole

Musée du Laguiole

Cliquer pour agrandir


Visite

Vous accédez au musée dans le complexe de la Coutellerie de Laguiole Honoré Durand, zone artisanale de la Poujade à Laguiole.

En plus de l'atmosphère particulière de notre Musée, découvrez aussi les ateliers de fabrication de la coutellerie (visite gratuite). Expérience qui vous permet de comprendre l’histoire et les aspects techniques de la fabrication d’un Laguiole.

Quelques après-midis par semaine, imprégnez-vous de l'atmosphère particulière de notre musée, vous comprendrez mieux la force d'un savoir-faire qui allie "le fer et le feu".
Notre forgeron fabrique notre Acier Damas (dit acier feuilleté).

Pour nous trouver : route d’Aubrac (nous ne sommes pas visibles depuis la route) rentrez dans la Zone Artisanale (250 mètres). Devant notre bâtiment est érigé la sculpture monumentale du plus grand Laguiole du monde avec ses 6 mètres de hauteur ...

Musée du Couteau Laguiole

Réservations & tarifs

Individuels & groupes, ouvert toute l'année.

Du lundi au samedi : de 9h à 12h et de 14h à 18h
Juillet et août, 7 jours sur 7 : de 9h à 12h et de 14h à 18h.

Entrée :
Individuel adulte : 3.50 euros (gratuit pour tout achat dans notre entreprise Coutellerie de Laguiole Honoré Durand)
Enfant de moins de 12 ans : gratuit
Groupe (minimum de 30 personnes) : gratuit

Conservateur du Musée : Christophe Durand

Localisation :
Route d’Aubrac – Zone Artisanale La Poujade – 12210 Laguiole
Près du camping
Tél. : 05.65.51.23.47

Coordonnées GPS :
Latitude: 44.6840211 | Longitude: 2.8563970

L'histoire du couteau Laguiole

Un savoir-faire qui perdure depuis deux siècles.

On écrit LAGUIOLE et on prononce « LAYOLE ». On a conservé la prononciation ancienne, en patois, en occitan. C’est la raison pour laquelle on parle de Layole.

Début du 19ème siècle

Le Capuchadou

Au début du 19ème siècle, le couteau local avait pour nom ‘Capuchadou’. C’était une lame fixe et pointue emmanchée sur un morceau de bois. Il s‘agit du premier couteau fabriqué à Laguiole.

couteau Capuchadou

1829

Naissance du couteau Laguiole pliant à cran forcé *.

Ce modèle est très proche de la version actuelle que nous connaissons tous.
L’Aubrac est un vaste plateau composé de fermes isolées où habitent plusieurs familles. Les aînés partaient faire la saison d’hiver en Catalogne en tant que scieurs de long.
Certains sont revenus sur l'Aubrac avec dans leur poche un couteau espagnol : la navaja.
Le couteau Laguiole lui prend sa lame (lame de forme yatagan) et son manche effilé.

* Couteau à cran forcé ou couteau à cran d'arrêt. Le couteau de Laguiole est un couteau pliant à cran forcé. Un Opinel est un couteau à cran d’arrêt : une bague permet de garder la lame constamment ouverte. Dans le cas du Laguiole, le ressort est en permanence en appui sur le talon de la lame. Quand on ouvre le couteau, la tête du ressort (partie où il y a l'abeille) vient se verrouiller dans l'encoche du talon. Ainsi, par simple pression de la lame (on dit que l'on "casse le couteau"), on referme le couteau. Il n'y a pas de mécanisme de blocage de la lame.

1829 - 1880

Le poinçon et le tire-bouchon

La production locale est assurée par quelques artisans (souvent les forgerons) et permet de satisfaire la demande des paysans de l'Aubrac.
Le couteau a une ligne très simple. C'est d'abord un outil pratique et utile. Il évolue d'ailleurs en fonction du besoin de ses utilisateurs.
- le poinçon (ou trocard) apparait vers 1840. C'est un outil destiné aux éleveurs pour combattre la météorisation sur les bovins et les ovins : après avoir ruminés du foin sec en étable durant l'hiver, ils peuvent avoir la panse qui gonfle avec les gaz issus de la fermentation de l'herbe grasse et humide des champs. Le trocard sert à leur trouer la panse afin que l’animal domestique vive. Ce trocard était aussi utilisé comme alène afin de trouer les lanières de cuir, …
- le tire-bouchon vers 1880 : cet accessoire indispensable apparaît suite à la «montée» à Paris des Rouergats pour exercer les métiers de bougnats ou limonadiers.

1880 - 1920/30

La période faste

Période faste des couteliers de Laguiole (ateliers avec une vingtaine d’ouvriers) qui produisent un artisanat de qualité. Les maisons Calmels et Pagès reçoivent de nombreuses récompenses aux concours nationaux.
A la fin du siècle, à Thiers, les marteaux-pilons apparaissent, mais Laguiole se préserve de toute modernisation.

1930 - 1987

Au delà de l'Aubrac

La gloire du couteau ayant dépassé le plateau de l’Aubrac, la demande augmente.
Les couteliers du village ne pouvant la satisfaire, car ils ne souhaitent pas investir dans des machines. Progressivement les fabricants de coutellerie sur la ville de Thiers s’emparent de la fabrication du couteau Laguiole.
Une fabrication artisanale de prestige se maintient à Laguiole. Il s’agit d’une très faible échelle comparée à la production industrielle massive de Thiers.

1987 - 2004

Retour aux sources

A Laguiole, l’activité coutelière est relancée à l’initiative des élus locaux (plus particulièrement M. Pierre Malet).
A partir de 1985, apparaissent à nouveau des ateliers de montage.
En 1988, sur la zone de production Laguiole (nord de l’Aveyron), deux forges fabriquent les pièces détachées du Laguiole avec un succès fulgurant. En 1981, il ne restait plus dans le village que 2 points de vente ne faisant que revendre des couteaux fabriqués à Thiers.
A partir de 1997, dans la zone de production Laguiole, environ 400 000 couteaux Laguiole sont fabriqués.

Légendes et traditions

Le couteau de Laguiole est un objet usuel, compagnon de la vie quotidienne.
Découvrez les traditions et rumeurs qui y sont attachées.

La croix sur le manche du Laguiole ?

C'est «la croix du berger»

Elle est d’apparition récente, nous la situons fin du XIX° siècle.
Le vaste plateau basaltique de l’Aubrac sur lequel se situe Laguiole connaît la transhumance des bovins chaque mois de mai (le dimanche le plus près du 20 mai) et d’octobre (jour de la Saint Géraud en octobre).
Autrefois, comme les drailles (chemins) étaient parcourues pédestrement, il s’agissait d’une expédition de plusieurs jours.
Dans notre région très empreinte de religion catholique, les bergers transhumants plantaient la lame de leur couteau dans le pain : la croix servait « d’oratoire » pour la prière (on dit que c’est le chapelet des bergers).
Pour cette raison, cette décoration ne se retrouve que sur un seul côté du manche.
Nos couteaux Laguiole anciens sont décorés le plus souvent de cette croix. Mais d’autres motifs ornaient le manche à la demande du client.

L'insecte sur le ressort ?

C’est une abeille

C'est le symbole du couteau Laguiole
- notre légende locale dit qu’il s’agit du sceau impérial de Napoléon Ier offert à la ville de Laguiole en signe de reconnaissance pour la bravoure au combat des hommes originaires de notre village.
En réalité, les premiers Laguiole n’avaient pas de décoration. « L’abeille » était lisse. Le motif de l’abeille semble apparaître vers 1880 avec la personnalisation du Laguiole, en même temps que d’autres motifs comme par exemple, la fleur de Lys, le trèfle à 4 feuilles, …
Selon nous, le motif de l’abeille a rapidement supplanté la présence des autres motifs car une abeille est consensuelle, sa symbolique plait à tout le monde.
- dans le langage coutelier, la mouche représente l’excroissance métallique sise en fin de ressort. Sur notre célèbre couteau Laguiole, l’excroissance représente un motif d’abeille.
- rappelez-vous que la présence de l’abeille ne vous garantit ni de la qualité ni de la provenance de votre couteau.

L'abeille est-elle unique ?

Pas nécessairement

Toujours en référence aux anciens Laguiole (d’il y a plus de 100 ans), l’abeille n’est pas obligatoirement le seul motif visible sur le Laguiole.
Une face humaine, un trêfle … à quatre feuilles (gage de porte-bonheur), une coquille Saint-Jacques (en référence au chemin de Saint Jacques qui traverse l’Aubrac), une abeille lisse, sans dessins, très stylisée, …

Un Laguiole se vend et ne s’offre pas ?

Nous sommes en pleine superstition.

Il existe une coutume selon laquelle tout objet tranchant ne s’offre pas sous peine de couper l’amitié - ou l’amour ! - entre la personne qui reçoit le couteau et celle qui l’offre.
Pour conjurer ce mauvais sort ou bien par tradition, la personne recevant un couteau Laguiole en cadeau donne une pièce de monnaie dans un but d’échange à celui qui lui a offert le couteau.
En discutant avec nos clients européens, cette tradition semble identique chez tous nos voisins ! Son origine est un mystère pour nous …
Si vous connaissez les origines de cette tradition, n'hésitez pas à nous contacter.

Rumeurs populaires sur le couteau Laguiole sans poids historique :

  • - la lame repliée, la mitre de tête représente une tête de baleine (il faut regarder le couteau horizontalement, l'abeille au dessous).
  • - le couteau de Laguiole symbolise l'eau avec la lame, la terre avec le manche et le feu avec la mitre en laiton.
  • - les encoches sur le dos de la lame représentent les jours de la semaine.
  • - si on regarde le manche d'un couteau Laguiole formé de deux pièces, lame et tire-bouchon, on appelle le manche façon « jambe de femme ». Si la mitre du bas est concave, elle a l'aspect d'une chaussure à talon aiguille avec le mollet féminin.

Nous contacter

Une question, une remarque ou tout simplement nous dire bonjour, un formulaire est à votre dispositon à cette page (s'ouvre dans une nouvelle page ou un nouvel onglet).
Nous nous efforcerons de vous répondre dans les meilleurs délais.
Merci de votre visite.

Le Musée vous est proposé par la Coutellerie & Forge Honoré Durand (Entreprise du Patrimoine Vivant – Atelier d’Art de France – Maître Artisan) à Laguiole, Aveyron.